Botox, une solution pour les rapports sexuels douloureux

Botox, une solution pour les rapports sexuels douloureuxIl n’est pas rare qu’une substance peut être utilisée indifféremment pour deux raisons différentes. Nous savons que le botox pour son usage courant comme un “sérum” anti-vieillissement »: grâce à cette bactérie en fait, nous sommes en mesure de lisser les rides et les lignes et à faire de petites touches esthétiques.

Maintenant, le botox peut également être utilisé pour soulager des problèmes de santé. En particulier, ce dernier semble être efficace pour soulager les troubles du vagin.

Selon l’étude menée par le dr. Peter T. Pacik, un célèbre chirurgien esthétique dans l’u.s. État de New Hapshire, le botox pour son action, “détente” peut être utilisé efficacement comme une arme pour éliminer la douleur, des pertes vaginales, sensation de brûlure et la contraction des muscles.

En fait le dernier problème semble être dicté par une question psychologique concernant les femmes et leur histoire personnelle à une manifestation physique, mais aussi dans ce cas, il peut s’avérer utile. Principalement parce que généralement ce problème se pose dans les femmes qui sont victimes de mauvais traitements et de l’éducation est très rigide: ne pas se détendre les muscles pelviens qui les amène à avoir des problèmes au moment de la pénétration. De cette manière, il est possible, également, de leur donner une vie sexuelle satisfaisante.

Le professeur a obtenu de bons résultats à l’aide de la toxine botulique A, le même qui constitue l’ingrédient actif de produits anti-rides, botox et des médicaments utilisés pour lutter contre la raideur de la nuque et des spasmes emifacciali.

En particulier, le dr. Pacik a injecté un montant variable entre 150 et 400 unités internationales de la toxine à l’entrée du vagin de la femme, laissant la place à leurs muscles du plancher pelvien pour se détendre. La plupart des femmes ont confirmé ne pas avoir senti ni la douleur ni les spasmes musculaires. Ces résultats ont conduit le médecin à développer une étude approfondie pour être soumis à la FDA pour l’approbation de la thérapie en cas de vaginisme grave.

Si le traitement devait être adopté, il permettrait d’ouvrir à de nouvelles frontières à l’égard de la santé intime des femmes.

Articles Connexes:

Le Botox, qui est efficace contre la migraine

Botox, et de protéger la prostate

Source: La Presse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *