Comment prévenir les allergies dans la grossesse et l’allaitement

Afin de prévenir les allergies et les intolérances alimentaires pendant la grossesse, il est nécessaire de maintenir le même régime alimentaire que dans la période précédente, sans. augmenter la quantité de nourriture, mais attention à la qualité. Par conséquent, une nutrition très simple, composée de grains entiers biodynamique de fruits et de légumes, biodynamique, de saison et, dans une large mesure, de la zone environnante, une petite quantité d’aliments riches en protéines, toujours de source biodinainica, comme les légumineuses, les œufs, le lait frais et le yaourt dans de petites quantités, les noix comme les noix et les amandes, huile d’olive extra vierge bio-dynamique, des arômes de bio.

Il est nécessaire d’éviter la consommation d’aliments transformés: les additifs utilisés par l’industrie alimentaire peut entraîner, comme enseigné par les modernes, de l’immunologie, de sensibilisation et d’allergies. Réfléchir à l’utilisation de coca-cola pour réduire les nausées, une pratique qui n’était vraiment dangereux. Évitez les sucres simples (des bonbons de différentes sortes, les excès de boissons sucrées, des bonbons, des chocolats, etc.), les graisses saturées (fromages de chaque type, des saucisses, des poudings, des condiments…) et les aliments qui sont unilatéraux comme le vinaigre ou les sauces de soja industriel.

L’alimentation de l’agriculture industrielle doivent être réduits à un minimum, limitant ainsi à introduire dans le corps de produits chimiques toxiques utilisés. Au cours de la grossesse et de l’allaitement, la maman va essayer de vivre de manière équilibrée, l’attente de l’enfant qui sera de: l’administration de fer doit être dosé avec soin par votre médecin parce que trop de fer, d’enfants nés iperstimolati, avec un système immunitaire qui se sent agressé par la puissance de la maternelle de l’organisme à produire des anticorps contre toute manifestation de la vie, contre toutes les protéines qu’il entre en contact avec, couché à l’allergie.

Les choix de la nourriture correcte, le renforcement et l’adaptation à la perception consciente du monde extérieur qui pénètre en nous par l’intermédiaire de la nourriture, peuvent exercer une fonction de régulation et de contrôle. Les mêmes règles doivent être observées au cours de la période de l’allaitement maternel qui est de la prévention primaire à la survenue d’allergies: il est nécessaire d’éviter l’alcool d’aucune sorte, y compris la bière, le café et les aliments préparés ou conservés que dépasser la barrière de la mère biologique du corps et de venir dans l’administration de doses excessives de l’enfant à naître. Enfin, le sevrage, la prudence et progressivité, et à l’aide d’un médecin qui partage vos principes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *