Coureurs: conseils pour commencer à courir

 

Après avoir porté un coup de projecteur sur le simple fait de marcher, peut-être plus vite, et avec cohérence, sans se livrer à des arrêts, continue en face de la boutique, (ce qui est appelé shopping, et ce n’est pas bon ni pour la santé ni pour le porte-monnaie), voyons ce que vous devez faire pour commencer la course. Pas qu’il est essentiel pour devenir des coureurs (ou les coureurs ou les joggeurs, selon le cas, et le vocabulaire), mais si vous avez déjà deux mois avez-vous commencé à faire de l’activité physique, à venir à marcher rapidement, sans beaucoup d’efforts et même la gestion de converser, comme vous l’avez compris par vous-même que le moment est venu d’exécuter.

Lui demander de vos jambes, il demande spécifiquement pour votre corps, que vous le vouliez ou non. Les conseils que je vous donne sont de simple, de base, je tiens à dire du bon sens. Pour l’instant, se contenter de prendre confiance avec le sol, avec les chaussures, la sueur, les endorphines, l’effort initial. Si vous êtes dans une période de marche, vous devriez déjà avoir ces muscles développés, et de limiter à un minimum les inconvénients pour les mollets, les cuisses, les genoux, étant l’une de l’exécution d’une pratique sportive qui nécessite des adaptations qui sont importants pour le physique.

Puis il y a aussi l’état mental. La marche rapide n’est pas la même chose que courir lentement, même si dans la pratique (par exemple, le procès-verbal utilisé pour faire un mille), la différence est minime. Toutes les choses, cependant, vous découvrirez le long du chemin. Par suite de ces notes de voyage:

Commencez lentement. Partir avec trop d’enthousiasme, trop de vitesse sans pour autant considérer que le corps est en cours d’exécution, augmente la possibilité de s’arrêter au bout de 5  » avec votre cœur dans votre gorge, essoufflement, une très mauvaise sensation de brûlure dans la poitrine et les jambes de bois. L’approche doit être modérée, doit être sympa, mais pour ce faire, comme dans toutes les choses de la vie, vous avez besoin d’un peu de discipline. Ne fait pas de sens pour exécuter uniquement le samedi ou le dimanche, votre corps ne sera jamais adapter, et vous allez passer à coté de deux à trois jours plus tard avec un mal de jambes, et la terreur de commencer à nouveau.

Pour obtenir les avantages, il est essentiel de commencer avec au moins deux-trois sorties, répartis de façon régulière dans le cadre d’une semaine (le lundi, le mercredi, le vendredi ou le mardi, le jeudi et le dimanche). Si vous êtes nouveau à l’absolu, si vous n’avez jamais le progrès (possible?) au moins initialement, de l’alternance en cours d’exécution rapide et monter à préparer les jambes pour résister à des charges différentes. Dans les premiers résultats, essayez de rester entre 30 et 45 minutes. Si vous avez la possibilité d’éviter de courir au milieu ou même dans la proximité de la circulation.

Aujourd’hui, toutes les villes ont des sentiers, de pistes de course, utilisable, zones piétonnes. Ceux qui vivent à la campagne ou près de la mer n’ont même pas la peine de regarder de trop. Si vous n’avez pas une alternative à la rue souviens d’une norme élémentaire de prudence: toujours travailler dans le sens opposé à la direction de la circulation, donc à voir la voiture en face de vous, jamais derrière. Il est préférable de courir sur une surface molle, comme de l’herbe ou de la saleté des chemins. Dans ce cas, attention aux pièges cachés dans des trous, des dépressions dans le sol, les racines exposées, et des aiguilles de pin, qui peuvent glisser l’un, l’éminent pierres.

Ceux qui sont assez chanceux pour être en mesure de courir sur la plage ne doit l’éviter en suivant la pente de l’estran. Au début, vous ne pouvez pas obtenir beaucoup d’attention, mais si la chose est répétée en continu, la façon de courir contre nature, avec le corps décalé sur un côté, et le poids chargé sur une jambe pourrait vous donner de sérieux problèmes. Ceux qui courent le long des routes pavées, en plus de prêter attention à la les véhicules doivent évaluer où mettre vos pieds. Vous pouvez suivre le bord de la route, où, généralement, résiste un peu de vert ou un peu de gravier, ou de monter directement sur le trottoir, là où elle existe.

Dans ce cas également, il sera de votre corps pour vous donner la bonne réponse: il y a qui accuse ennuyeux tendinite en cours d’exécution sur la route, et qui est terrible sur la terre. Qui a la capacité peut s’exécuter sur la piste, mais dans ce cas, il est nécessaire d’avoir une forte volonté, vu que obtenir de tours sur tours peut être un peu ennuyeux. Essayez d’alterner le sens de la marche, si rien d’autre, permettra d’éviter la surcharge sur la même articulation, d’avoir à faire deux courbes, chacune à 400 mètres.

Jusqu’à ce que vous exécutez au moins 30′ sans jamais arrêter, éviter de prendre des chemins ondulés ou même en montée. Les douleurs musculaires et les douleurs plus fréquentes chez ceux qui commencent à en cours d’exécution sont généralement à l’avant des cuisses, les mollets et les articulations des chevilles, des genoux et des hanches. Tous les maux qui devraient cesser dès que votre corps va s’adapter à ce nouveau type d’effort. Un bon antidote qui je peux recommander, en plus de 15′-20′ d’étirements à la fin de la course, est de prendre un bain chaud. Si la douleur persiste, consulter un médecin du sport ou un préparateur physique, vous risquez de manquer le soutien des pieds, course de style, ou, beaucoup plus probablement, le type de chaussures que vous avez acheté.

Laisser un commentaire