De la fumée: ils ont arrêté les 400 000 anglais

En grande-Bretagne, un an après l’entrée en vigueur de la loi anti-tabac en interdisant les cigarettes dans les lieux publics, à l’estime. Le budget se ferme très bien dans le positif, confirmant le succès de l’lourds, des mesures restrictives sont dans les 400 000 à avoir pris hors de l’habitude de fumer l’année dernière.

C’est parce que de se lever de la table, un bar, un pub ou un restaurant pour aller fumer à l’extérieur, c’est vraiment gênant, surtout en hiver. C’est parce que le plus grand nombre de cigarettes qu’il a allumé en haut à droite à la table avec des amis, entre un chat et l’autre, autour du groupe avec un nuage de fumée. En grande-Bretagne, les paquets de cigarettes ont disparu des étagères, sur la base de la devise « Si vous ne voyez pas de ne pas acheter ». Pour avoir dileguate rien de plus de deux milliards de cigarettes. Selon Robert West, directeur du département de tabac études à l’University College de Londres, les vies sauvées dans les dix prochaines années, ces mesures seront d’environ 40 000. Peu de mal, non? [via]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *