Guérir le cancer avec le rayonnement de l’intérieur

Guérir le cancer avec le rayonnement de l'intérieurLa guérison d’une tumeur avec le rayonnement de l’intérieur. Une nouveauté dans le domaine de la recherche scientifique, sur laquelle de nombreux chercheurs ont travaillé pendant des années. Parmi toutes, celles dirigée par le professeur Yona Keisari, Département de Microbiologie, de l’Homme de l’Université Sacker de Tel-Aviv et professeur Itzhak Kelson (Département de Physique et d’Astronomie) de la même institution scientifique. Les deux ont réussi, en fait, en faisant une méthode particulière pour traiter les tumeurs solides, basées sur une très mince fil radioactifs (long d’environ un pouce d’épaisseur, et environ le de un pin, et capable, une fois placé à l’intérieur de la masse tumorale à émettre des atomes radioactifs.

En bref, le rayonnement de l’intérieur de la tumeur plutôt que de l’extérieur.Le principe est le même que celui de la curiethérapie actuellement en cours d’utilisation, même si il y a différentes techniques et méthodes. Cette méthode, (avouons-le: même dans la phase d’études préliminaires) aurait pour conséquence la destruction des cellules cancéreuses circulantes dans le corps attiverebbero physiologique de la réponse immunitaire, à un point tel que pour prévenir les récidives et le développement de métastases. L’essai clinique (c’est à dire l’être humain) cette technique est appelée “ablation de la tumeur” pourrait bientôt commencer à l’Hôpital Beilinson à New York.

De nombreuses études scientifiques publiées à cet égard par deux scientifiques, l’un en particulier publiée dans le journal de la Recherche Translationnelle dans le passé quelques mois a montré à quel point cette technique associée à la chimiothérapie (avec la question qui est contemporain à la fois le rayonnement et le médicament de chimiothérapie de la gemcitabine) in vitro, sur des cellules de cancer du pancréas chez les souris et les humains ont des résultats qui sont uniques et inattendus, à ce oint ipotizzarla immédiatement comme une nouvelle soins palliatifs pour les patients atteints de cancer du pancréas (qui est, pour soulager les symptômes).

Le professeur Yona Keisari, pour les années engagés dans la lutte contre le cancer a également développé une autre technique, qui, au lieu de prédire le rayonnement à l’aide de l’électricité. Dans ce cas, sont insérés dans la tumeur (toujours solide) des électrodes, qui sont alors activées à partir de l’extérieur: à partir d’ici, la réaction chimique qui conduirait à des cellules néoplasiques à la destruction. Aussi souvent que nous le voudrions rappeler, nous parlons de la recherche scientifique étant encore au stade expérimental, bien avancé. Aujourd’hui, les nouvelles technologies nous permettent de développer des remèdes et innovantes, mais surtout de les tester de manière plus rapide que dans le passé.

Depuis quelques jours, en Italie, le premier recensement du cancer en 2011, réalisée par l’Association italienne de l’oncologie médicale (Aiom) et de l’Association italienne des registres des tumeurs (Airtum): bien qu’il y a eu une augmentation dans le diagnostic (1000 par jour) a augmenté de façon significative de survie à 5 ans. Un signe que la recherche scientifique et technologique pour guérir les cancers est de donner à ses fruits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *