L’allaitement maternel, 4 femmes sur 10 nous renonçons à l’

L’allaitement au sein. Nous l’avons souvent parlé de ses avantages à court et à long terme de la mère et de l’enfant à naître, et en particulier la manière de renforcer le lien entre la mère et l’enfant. En dépit de son reconnu et d’une importance considérable, à partir de l’analyse de la situation italienne sur l’allaitement maternel, de nouvelles données très réconfortant: il semble que 4 femmes sur 10 préfèrent de ne pas allaiter, à l’aide de l’artificielle.

À la sortie de l’hôpital, dans les jours immédiatement après la naissance, ils sont 8 sur 10 femmes qui allaitent, bien sûr, de leur enfant. Après quelques jours de retour à la maison, le pourcentage chute à 6 sur 10. Quelques mois après la naissance, seulement 30% des femmes continuent à allaiter, mais vous pouvez l’étendre l’allaitement maternel jusqu’à un an après l’accouchement. La faute est due à des préjugés qui existent encore sur l’allaitement, le faible niveau d’éducation, et, le dernier mais non le moins, la santé d’une organisation qui dissuade souvent de l’allaitement maternel.

Afin de sensibiliser sur le sujet, le ministère de la Santé a lancé la campagne à partir du lait de La mère n’est jamais oublié, ce qui a été présenté hier au palais Chigi par le sous-secrétaire pour la Santé Eugenia Roccella et le sous-secrétaire à la Présidence du Conseil Gianni Letta. Comme l’a expliqué le même Rocella:

L’allaitement prolonge la relation symbiotique entre la mère et l’enfant, et favorise un échange de hormonal qui est bon pour l’enfant. Pour cela, le slogan est « le lait d’une mère n’est jamais oublié »… Malheureusement, dans le sud, vous êtes l’allaitement au sein l’allaitement qui est liée au degré de l’éducation, mais pas au travail. Vers le nord, où les femmes travaillent à une plus grande mesure que dans le sud, mais pas dans le cas où vous allaitez.

Une campagne itinérante, celui voulu par le Ministère de la Santé, qui va faire une escale à Naples le 9 mai, à Caserte, le 10, à Messine, à 12, à Palerme, en italie, les 15 et 16 mai, et qui prévoit l’installation de mini-villages avec le custom, la distribution de brochures d’information, des conseils spécialisés pour les mères et de divertissement pour les enfants. À Milan, enfin, sera relancé avec l’installation de l’architecte Bellini sur la scène des femmes qui allaitent, pour revenir à regarder les femmes qui allaitent en public comme quelque chose de tout-naturel

L’allaitement maternel doit être considéré comme une chose naturelle et nous ne voulons pas lu la nouvelle de mères prises loin du bar ou restaurant, parce que l’allaitement au sein, ou de l’alarme au sujet de la possible les dommages esthétiques à la poitrine due à la lactation-a conclu Rocella.

[Source: AGI]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *