L’intimidation, les parents ont le rôle clé

L’intimidation: les incidents graves de violences, les humiliations et les injustices, les agressions physiques et verbales entre les jeunes dans les écoles, dans les rues et dans les lieux de réunion. Le phénomène de l’intimidation est de plus en plus répandue dans notre comme dans d’autres Pays, et peut créer de graves difficultés pour les enfants et les adolescents qui en sont les victimes. Non seulement est-ce une cause ou à une attitude de mépris, sont souvent vraiment d’agression intentionnelle et répétée au fil du temps. Pour être touchées, comme les victimes et les auteurs, ce sont les jeunes d’âge scolaire, entre 7 et 18 ans.

Aux États-unis, où le phénomène de l’intimidation est très répandue et continue à se développer, les écoles doivent élaborer des programmes d’éducation visant à combattre et prévenir le problème avec l’aide des parents, qui ont un rôle clé dans la climatisation, les problèmes de comportement des enfants. Selon ce qui a été dit un pédiatre de l’Université du Texas Southwestern Medical Center, Rashmi Shetgiri, l’auteur d’une étude sur le sujet présenté le 3 mai dernier lors de la conférence annuelle des Pediatric Academic Societies (PAS) de la réunion En Vancouveur au Canada:

« Améliorer la communication parent-enfant, des parents et de les impliquer dans la prévention des actes d’intimidation pourrait avoir un impact substantiel en mettant un frein sur le phénomène ».

Le dr Shetgiri a analysé les données de l’Enquête Nationale sur la Santé des Enfants par rapport à 2007, contenant 45.897 des entrevues de parents ayant des enfants entre les âges de 10 et 17 ans. Parmi les questions posées, il y en avait sur l’intimidation. Les chercheurs ont ensuite identifié les facteurs qui ont augmenté ou réduit le risque d’un enfant à être un tyran. Avoir des enfants tyrans était bien les 15% des parents. Les facteurs qui augmentent le risque compris la race (les afro-américains et les latinos les plus agressifs de la blanche), des troubles émotionnels et comportementaux et les problèmes de santé mentale de la mère. Aussi, pour être plus agresseurs étaient des enfants de parents qui ont toujours été très en colère contre eux, ou accusant souvent leur enfant à faire de mal juste pour malgré eux. Il y avait aussi des facteurs qui réduit la probabilité d’un enfant de devenir un tyran. Les enfants plus âgés, ceux qui vivent dans un foyer où la langue principale n’est pas l’anglais, et ceux qui ont travaillé avec diligence sur les devoirs.

Les Parents ont été montré pour avoir un rôle protecteur. Ceux qui ont partagé leurs idées et de parler à leur enfant, et ceux qui ont rencontré la plupart des amis de leurs enfants avaient beaucoup moins de chance d’être un enfant de l’intimidation. Selon le dr. Shetgiri:

« Les Parents doivent prendre conscience et être en mesure de gérer les sentiments négatifs de leurs enfants, comme la colère par exemple, et de répondre à l’enfant dans une manière non agressive ».

[Source:American Academy of Pediatrics (2010, 6 Mai). Participation des parents les clés pour prévenir l’enfant de l’intimidation. ScienceDaily. Récupéré le 7 Mai 2010, à partir de http://www.sciencedaily.com /releases/2010/05/100503074239.htm]

Laisser un commentaire