L’usage des antibiotiques et l’utilisation abusive

Antibiotiques: les italiens en font une consommation exagérée. La première place en Europe dans l’utilisation des médicaments, un enregistrement est certainement pas positif. Selon le dernier rapport de l’Eurobaromètre, 57% des italiens ont dit qu’ils avaient utilisé des antibiotiques au moins une fois au cours de la dernière année. Après nous, l’Espagne (53%), en Roumanie (51%), en Irlande (45%), la France et l’Angleterre, respectivement, à 42%. Tandis que les plus vertueux, ils sont certainement en Suède (22%), l’Allemagne (28%), en Grèce (34%) et au Portugal (33%).

La moyenne se situe autour de 40% est trop élevé. Mais quels sont les risques liés à ce genre d’abus? Généralement, l’antibiotique est un médicament précieux: une arme ultime pour lutter contre les bactéries plus ou moins agressif ou dangereux pour la vie. Les bactéries sont, cependant, des organismes, des “smart”, vous changez de: ont la capacité de lever des barrières de protection contre l’ennemi: ils deviennent résistantes aux antibiotiques!

Cela se produit également si vous interrompez le traitement avant l’échéance. Si vous devez prendre le médicament pendant sept jours, et au bout de trois c’est bien, c’est de ne pas être interrompu le traitement: les bactéries encore présents auront désormais pour développer des stratégies qui ne peut pas être combattu par l’antibiotique, il va se multiplier encore intacts. Ce qui ne serait pas dangereux pour le patient, mais aussi pour l’ensemble de la population. L’antibiotique n’est pas un médicament pour l’auto-médication: doit être pris uniquement sur la recommandation du médecin qui sera en mesure de distinguer l’infection bactérienne, virale (à l’égard de laquelle le médicament est inutile).

Les données du rapport européen en évidence la superficialité dans l’utilisation, mais aussi et surtout de la désinformation vis-à-vis de l’utilisation des produits pharmaceutiques. Les européens, les italiens, en premier lieu, la prise d’antibiotiques comme si elles étaient des fluides frigorigènes ou anti-inflammatoires. Ou, pire, comme si de boire un jus d’orange fraîchement pressé, ou le lait et le miel! Rien ne pourrait être plus faux: pour cela, l’Union Européenne a décidé de mettre en place une campagne de communication sur le thème. Le but est de sensibiliser les habitants du vieux continent, notamment une approche thérapeutique qui est plus conservateur: chaque année, le 18 novembre, nous célébrons la “Journée Européenne sur les antibiotiques” (ici).

En attendant, quelques infos: le mot antibiotique vient du grec et signifie littéralement anti (contre) et bios (vie). Dans le passé, les antibiotiques ont été tirées principalement à partir de sources naturelles. Le premier antibiotique a été découvert en 1928 : c’était la pénicilline et a eu son origine à partir d’un moule. Aujourd’hui, il existe de nombreux types et avec des effets différents et sont également produites synthétiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *