La journée Mondiale de la trisomie 21 mars

Chromosomes différents, mais ont les mêmes possibilités et de choix: ce thème de la Journée Mondiale du Syndrome de Down dans le programme pour le samedi 21 mars. Nous allons essayer, par conséquent, à la sensibilisation de tous, pas seulement sur cette maladie, mais aussi sur la façon dont il est important de vous assurer que tous ceux qui en souffrent, d’avoir l’occasion de vivre une vie normale, autant que possible.

giornata mondiale sindrome down

Le syndrome de Down, aussi appelé Trisomie 21, est causée par une anomalie du nombre de chromosomes. Les cellules de chacun de nous est constitué de 46 chromosomes répartis en 23 paires, qui sont celles qui définissent les caractéristiques d’une personne. Dans ceux qui souffrent du Syndrome de Down, la paire de chromosome numéro 21 a 3 au lieu de 2.

► “UN VOYAGE… SÉRIEUX MAIS PAS TROP” DANS LE HANDICAP (VIDÉO)

Ce syndrome est très répandue dans le monde et aussi en Italie, les chiffres sont très élevés à environ 38mila personnes touchées. Aujourd’hui, beaucoup plus que dans le passé, il y a beaucoup d’associations qui traitent de l’assistance à des personnes en difficulté avec le Syndrome de Down, ViviDown, Coordown, ou de l’AIPD (Association italienne des Gens vers le Bas), pour n’en citer que certains des plus célèbres, se battent chaque jour pour s’assurer que les hommes et les femmes, ils ont les mêmes possibilités des personnes en bonne santé. C’est précisément pour cette raison que, dans la perspective de la nouvelle Journée Mondiale du Syndrome de Down, nous allons essayer de concentrer l’attention sur l’importance de l’égalité des chances. Et pour promouvoir cette journée a été aussi fait une vidéo, La Proposition, visibles directement à partir de Youtube.

En bref, beaucoup peut être fait pour les personnes atteintes du Syndrome de Down, au moins dans les cas plus légers, sont en mesure de mener une vie normale faite d’engagements, de l’amitié et de l’amour. Pour cela, le samedi, le 21 mars, mettra en lumière non pas tant sur la maladie, et sur l’importance de donner aux personnes touchées par ce syndrome de l’égalité des chances et la capacité de choisir leur vie.

Photo | Thinkstock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *