Le Cancer, l’Europe, 400 les produits chimiques nocifs

Le Cancer, l'Europe, 400 les produits chimiques nocifsSoins de sujet, pour ne pas dire alarmante, les données produites par l’Union Européenne, concernant l’utilisation de substances chimiques nocives pour la santé humaine dans les Pays européens. Le montant de l’dangereux ingrédients contenus dans les produits de nature différente et l’utilisation est, en fait, une somme exorbitante: c’est plus de 400 composants, et de tout ce qui est inoffensif.

Les produits chimiques pratiqués sont liés à l’apparition de cancer, un fléau pour la santé de nos jours, des mutations génétiques et, comme si cela ne suffisait pas, même des problèmes de reproduction.

Parlé aujourd’hui à Helsinki, l’Agence Européenne des produits Chimiques, l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA), en soutenant que le porte-parole de Mikko Vaananen décrit comme le plus ambitieux projet de base de données des substances chimiques dans le monde, avec un total de 4 300 substances.

Les entreprises étaient tenues de s’inscrire produits chimiques dangereux à l’ECHA d’ici la fin du mois de novembre si ils ont utilisé ou importassero dans des quantités supérieures à une tonne par an, ainsi que tout produit chimique industriel dont ils ont utilisé ou importées à plus de 1 000 tonnes par an. La société qui a échoué à l’enregistrement de certains types de substances par la date limite ne sont plus en mesure de les utiliser dans la fabrication, ni les importer.

« La plupart des participants se sont inscrits auprès d’entreprises basées en Allemagne, en Grande-Bretagne, les pays-bas, en France et en Belgique », dit l’ECHA dans un communiqué. « L’allemagne couvre 23% et la grande-Bretagne 12 pour cent des produits chimiques qui sont inscrits ».

Vaananen a dit que la création de la base de données sera beaucoup plus facile d’identifier l’utilisation de substances chimiques dangereuses. Beaucoup de critiques de l’essai effectué sur les animaux pour évaluer la toxicité des éléments dans la base de données. À partir d’aujourd’hui, 1er décembre, toutefois, l’entrée en vigueur de la Réglementation CE 1907/2006 – REACH (acronyme pour l’Enregistrement, Évaluation, Autorisation des substances Chimiques),

une nouvelle Réglementation européenne qui impose de plus en plus la responsabilité de l’industrie, en leur donnant l’obligation d’évaluer les risques des produits chimiques et de fournir des informations de sécurité sur le même.

L’année suivante, la base de données sera rendu public en ligne, et chaque citoyen doit être en mesure de rechercher des informations sur une substance chimique spécifique.

[Sources: AFP; la Nature; l’Actualité européenne]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *