Le mélanome, le sel, le risque avec le bronzage, « hit and run »

Lorsque les vacances à la plage, vous avez une semaine ou deux, et peut-être même plus, plutôt que de renoncer de bronzage, et dans beaucoup d’entre eux, selon le soleil des heures et des heures, concentrée dans trois ou quatre jours, ou même seulement un week-end. Sans penser qu’une exposition prolongée aux rayons UV, en particulier dans les jours et dans les plus chaudes de la pose des risques pour notre peau, peut-être pas immédiat mais, au fil des ans, ils peuvent aussi causer de graves conséquences, y compris le mélanome, qui est répandu aussi bien dans les groupes d’âge plus faible que dans les décennies précédentes.

Sur les risques de la soi-disant tan hit-and-run, il nous éclaire sur le professeur Antonio Garcovich, professeur de dermatologie à l’Université Catholique de Rome, qui ces jours-ci a soulevé l’alarme à propos des dommages permanents résultant de la peau à partir de la constante de coups de soleil et le pelage qui poussent dans la proportion la plus grande brièveté de la période de vacances des italiens.

Le dermatologue avertit que l’

le soleil est le plus dommageable est pris pour moins d’une semaine, de façon intensive. Dans quelques jours, nous ne bronze pas, nous brûlons. Vous avez besoin d’au moins une semaine afin que le corps commence à produire de la mélanine et la peau est capable de se défendre contre le soleil. Le soi-disant ‘soleil larmes, au lieu de cela, est mortel, en plus de mélanome, vous courez le risque d’éruptions cutanées, taches, mais aussi le vitiligo, et l’eczéma.

Et puis si vous avez quelques jours pour prendre le soleil, comment on doit se comporter et quelles précautions prendre? Si les vacances n’arrivent pas au moins dix à quinze jours consécutifs, suggère Garcovich, vous devez y aller très prudemment:

Un maximum d’une heure par jour au soleil. Il est inutile et contre-productif, assis pendant des heures sur le canapé, vous courez le risque de coups de soleil et même un coup de chaleur. Phototypes 1, 2 et 3 en particulier, ceux avec des tons de peau plus clairs, doivent se protéger avec des gardes de 50 pour plusieurs jours, et la crème doivent être réparties à chaque heure.

Le soleil doit être évitée complètement pendant les heures les plus chaudes, de 12 à 15 ans (et cela s’applique également à tous les autres), à ce moment, vous devriez obtenir dans l’ombre, mieux si le port d’un t-shirt. Une attention particulière chez les femmes devrait être accordée à la dermatologue sur la zone du décolleté, surtout si vous optez pour le topless:

La rougeur sous le cou et sur les épaules sont mauvais pour notre peau en particulier, et après quelques années, les dommages reste permanent.

[Source: Reuters Santé]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *