Perdre du poids en mangeant sans reprendre du poids en 10 étapes faciles

dimagrire senza riprendere pesoPerdre du poids en mangeant pas de gain de poids après l’arrêt du régime. C’est l’objectif que vous devez avoir lorsque vous vous apprêtez à perdre du poids, les kilos à perdre beaucoup ou peu. Depuis le dernier congrès de la ANDID (l’Association italienne des Diététiciens) a émergé ce concept important qui nous rappelle à quel point le régime alimentaire doit être avant tout considéré comme un style de vie et, par conséquent, n’a pas besoin de démarrer à partir de l’élimination de certains aliments, mais seulement et exclusivement de l’éducation, de l’alimentation équilibrée et juste. Nous savons que le régime méditerranéen est, par exemple, de protection pour le bien-être du cœur, et aussi que, en général, est synonyme de longévité.

Mais nous perdons de vue les principes de base de cette excellente régime alimentaire, qui culturellement nous appartient et qui, si elles sont suivies correctement nous aide également à maintenir un poids santé (rappelez-vous que l’obésité est souvent liée à de nombreuses autres maladies telles que le diabète, l’hypertension, l’hypercholestérolémie, etc.). La perte de poids ne doit pas seulement avoir une esthétique de la poursuite et momentanée, mais à la santé et à long terme. Pour cette raison, les nutritionnistes de la Andid ont parlé de l’importance d’une alimentation “durable” dans un temps long et ont compilé une liste de dix choses à nous aider à mieux comprendre les caractéristiques d’une alimentation appropriée et équilibrée et aussi utile pour la perte de poids, bien que, pour cet effet, il est toujours conseillé de consulter un personnel qualifié nutritionnelle formateur, une nutritionniste ou une diététicienne qui vérifie un régime alimentaire qui est individuel et personnalisé.

Le décalogue de la saine alimentation

  1. Ne jamais sauter de repas, à partir de petit-déjeuner
  2. Ne pas supprimer les glucides du repas: donner la priorité à l’, si quoi que ce soit, ceux du type intégral, faible teneur en gras, combiné avec une portion de légumes
  3. Pour les collations (maximum 2/jour) préfèrent les fruits
  4. Limiter la consommation de fromage à 2-3 fois par semaine
  5. Consommer du poisson au moins 2 fois par semaine
  6. Insérer au moins deux ou trois fois par semaine dans l’un des principaux repas, des plats uniques, tels que la soupe de légumineuses et de céréales, accompagné par un plat d’accompagnement de légumes ou une super salade mixte avec des oeufs, du jambon maigre (ou de la mozzarella, ou le thon), sans exclure une portion de pain; à préférer un plat de pâte (ou de riz froid) garni de légumes (tomates cerises, le basilic, les pois, les carottes, les olives, les câpres, etc)
  7. La pâte est toujours mieux que de saison avec des tomates, courgettes, aubergines, brocolis, etc., ainsi, la limitation de l’utilisation de sauces traitées
  8. Surtout à éviter dans le même repas, les aliments ayant les mêmes propriétés nutritionnelles (par exemple, le pain et les pâtes ou le pain et les pommes de terre)
  9. Limiter la consommation de sucreries, de préférence à la fin d’un repas ou au petit déjeuner, plutôt que d’un repas
  10. Boire au moins 1½ – 2 litres de liquide par jour (en préférant l’eau, et d’éviter l’alcool et les boissons sucrées).

Plus d’informations dans nos pages Medicinalive, ou sur ceux de Dietaland.

Photo: Thinkstock

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *