Thé vert contre le diabète

Les avantages de thé vert, connu depuis longtemps pour ses détoxifiant et purifiant, sont à attribuer surtout à son action comme un antioxydant. C’est précisément cette caractéristique d’être mises en exergue par les chercheurs comme une solution possible pour prévenir ou retarder l’apparition du diabète de type 1. Et  » ce qu’ils disent dans une étude récente, des chercheurs de l’école de médecine de la Géorgie.

Les recherches qui ont conduit à cette découverte était initialement destiné à découvrir les effets du thé vert sur le syndrome de Sjögren, une maladie inflammatoire chronique, caractérisée par la destruction des glandes exocrines (petites glandes salivaires, glandes lacrymales, la parotide) médiée par les lymphocytes t. Les chercheurs ont testé en laboratoire, l’efficacité de l’EGCG, le principe antioxydants présents dans le thé vert sur des souris malades avec un diabète de type 1 et le syndrome de Sjögren, les deux maladies auto-immunes de type. Comme l’a déclaré l’un des principaux auteurs de l’étude, le dr. Stephen Hsu:

Notre étude a été d’abord porté sur le Syndrome de Sjogren. EGCG peut aussi prévenir ou de retarder l’apparition du diabète de type 1 a été une surprise.

Chez la souris, l’EGCG réduit la gravité et retardé les dégâts du syndrome de Sjiogren sur les glandes salivaires. Jusqu’à présent, il n’en connaissait pas de remède pour ce trouble.

EGCG module les gènes, dans le but de supprimer les anomalies au niveau moléculaire dans les glandes salivaires, ainsi, de réduire, entre autres, par la production d’auto-anticorps, les anticorps que l’organisme fabrique contre lui-même.

Le traitement des souris avec l’EGCG a montré un ralentissement considérable dans l’apparition du diabète de type 1 et d’autres maladies auto-immunes. L’étude, publiée dans les Sciences de la Vie, ouvre la voie à de nouvelles recherches et des expériences pour tester l’efficacité de l’EGCG chez les humains. Cela permettrait d’éliminer les effets secondaires des médicaments habituellement prescrits dans les maladies auto-immunes, puisque le principe contenu dans le thé vert n’a pas de conséquences délétères pour l’organisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *